Prochainement

jecj-2019

Indépendante, mais reliée à des institutions régionales, nationales et européennes, l’association des Journées européennes de la culture juive propose une programmation ouverte sur le monde, sur les arts et les cultures, dans leurs richesses et leurs diversités.
Au cœur des relations intergénérationnelles, comme au cœur des civilisations, les impératifs : Innover – Transmettre, thème des JECJ 2019, créent les dynamiques des dialogues qui fondent les valeurs propres à exhausser la condition humaine.
Quelle devise plus heureuse pour vous convier à célébrer, à travers nos différentes manifestations, nos 20 ans de partage dans la joie, l’amitié et la réflexion ?

visuel-JECJ-2019

18, 19, 25, 26 novembre à 20h30 - 20 novembre à 20h

Novembre 18, 19, 25, 26 à 20h30 – 20 novembre à 16h

Cinéma Marlymages – Marly
Festival de Cinéma Judaïsme et 7e art, un certain regard

Havre de paix – Don’t forget me – Le mime Marceau – Désobéissance – The Cakemaker

Novembre - Décembre

comedis-2

Nourris des musiques de leur pays d’origine, puisant dans les ressources musicales de leur pays d’accueil et dans les sources de leur culture juive, des petits immigrants venus d’Europe ont inventé en Amérique l’un des derniers avatars du messianisme juif : les comédies musicales. Par la musique et par les danses, ces films pétillants, scintillants, joyeux et le plus souvent heureux, cultivent le goût de l’utopie, des rêves et du paradis.

Autour des comédies musicales américaines, un grand projet commun, composé de 6 volets
Manifestations conçues, produites et proposées par JECJ et CinéArt, en partenariat avec l’Université de Lorraine, la Ville de Metz, le Conservatoire à Rayonnement Régional Metz-Métropole, la CEGEE et les apports de l’association CLM.

comedies-musicales-titre

etoileV Sortie à l’Opéra National du Rhin – Strasbourg

Comédie musicale – Dimanche 8 décembre 15h

violon3Un Violon sur le toit [nouvelle production à l’ONR],

Orchestre symphonique de Mulhouse, Chœurs de l’Opéra national du Rhin,
sous la direction de Koen Schoots.
Comédie musicale en deux parties, basée sur les histoires de Sholem Aleichem
Livret de Joseph Stein – Musique de Jerry Bock – Paroles de Sheldon Harnick
Fiddler on the Roof (Un violon sur le toit) a été l’un des plus formidables succès de Broadway dans la seconde partie des années 1960. La collaboration du compositeur Jerry Bock avec le parolier Sheldon Harnick, la mise en scène et la chorégraphie de Jerome Robbins ont marqué la scène new-yorkaise avant que l’adaptation au cinéma par Norman Jewison n’accroisse encore l’audience de l’histoire à la fois drôle et bouleversante de Tevye le laitier et de ses cinq filles.

Dans un shtetl de la Russie d’avant la Révolution, Anatevka, les trois filles aînées de Tevye refusent les époux que leur père leur destine, mettant en pièce une tradition ancestrale. Le contexte dans lequel se déroule cette comédie des amours tourne vite au dramatique : confrontée à un pogrom, la communauté juive d’Anatevka doit fuir pour sa survie. Le rêve de quitter l’Europe pour les États-Unis s’avère être pour Tevye la seule véritable solution afin d’échapper à l’antisémitisme qui gagne l’Europe. Avec cette production triomphalement accueillie lors de sa création à Berlin, le metteur en scène, Barrie Kosky, fait son retour à l’Opéra national du Rhin.
Sortie bus, présentation collation et coupe de l’amitié,
RDV à 12h, Place de France – Metz – 95 à 105 €
Réservations contact@jecjlorraine.fr
En partenariat avec l’association CLM

comedies-musicales-titre

Lundi 9 décembre

Lundi 9 décembre, 20h

IRTS de Lorraine, 41 Avenue de la Liberté, 57050 – Le Ban-Saint-Martin
Conférence de l’historienne Annette Wieviorka

à l’occasion de la réédition augmentée de son livre,Ils étaient juifs, résistants, communistes.
L’historienne évoquera son enquête haletante, qui aborde l’histoire à hauteur de l’humain.
«Un portrait de groupe saisissant de jeunesse et de courage, aux prises avec une histoire tragique.
Ils s’appelaient Victor Zigelman et Henri Krasucki, Sophie Szwarc et Yanina Sochaczewska, Jacquot Szmulewicz et Étienne Raczymow, Paulette Shlivka et Esther Rozencwajg. Le plus jeune, en 1940, avait quatorze ans, le plus âgé moins de trente. Eux ou leurs parents, nés en Pologne ou en Roumanie, étaient venus en France chercher du pain et la liberté, la sécurité aussi croyaient-ils, car tous étaient juifs. Tous également étaient ou devinrent communistes, et résistants organisés au sein de la main-d’œuvre immigrée (MOI). L’histoire de ces quelques centaines de jeunes gens, enfants de Belleville ou de la rue des Immeubles industriels à Paris, est restée largement méconnue. Pourtant, son importance est déterminante pour la communauté juive elle-même, mais aussi pour l’histoire de la Résistance et de celle, si discutée, du PCF pendant l’Occupation. L’oubli qui les a frappés est d’autant plus surprenant qu’ils payèrent leur action d’un prix démesuré. Seule une minorité en réchappa.»
En partenariat avec le «Forum-IRTS de Lorraine», le Livre à Metz
et la librairie La Cour des Grands

Annette-Wieviorka

etoileVI Concerts – Mardi 10 décembre  

Amphithéâtre de la Caisse d’Epargne Grand-Est, 131 Rue aux Arènes, parking CPM
17h – CONCERT commenté consacré aux comédies musicales par le musicien Claude Baro
20h – CONCERT, Claude Baro et ses musiciens dans les airs des comédies musicales- Alliant ses qualités d’oreille, son sens de l’accompagnement et ses talents de compositeur, l’excellent pianiste messin Claude Baro aime partager sa passion du jazz. Son art fait découvrir, redécouvrir et vivre au grand public le bonheur musical des jazzmen d’hier à aujourd’hui, de Duke Ellington, Charlie Parker, Miles Davis à Herbie Hancock et Chick Corea.
Pianiste, contrebassiste et batteur, le trio de Claude Baro s’entend à faire décoller le public, à le faire rêver, planer dans les airs, grâce à la magie d’airs composés par les principaux artisans de la comédie musicale américaine, Irving Berlin, Jérôme Kern, George Gershwin dont nous goûterons notamment le fameux Swanee extrait du Chanteur de jazz, premier film parlant, programmé au cinéma le Klub le 14/11/19, dans le cadre des manifestations Les Comédies musicales ou l’enchantement du monde.
– Les deux concerts seront suivis du verre de l’amitié. Réservations : contact@jecjlorraine.fr
Entrée libre, dans la mesure des places disponibles. Remerciements à la Caisse d’Epargne Grand Est Europe.

comedies-musicales-titre

Jeudi 5 décembre à 19h et vendredi 6 décembre 10h et 14h

Jeudi 5 décembre à 19h et vendredi 6 décembre 10h et 14h

Arsenal – Esplanade- Metz

CONCERT – Spectacle Les ombres errantes Iddo Bar-Shaï – piano, Philippe Beau – ombres
La musique de François Couperin, maître incontesté du baroque à la française et son interprétation au piano par le pianiste virtuose Iddo Bar-Shaï, se mêlent aux ombres façonnées en direct par Philippe Beau, magicien de la lumière, pour nous offrir une «partition à quatre mains». Une osmose parfaite entre les deux artistes.
Accessible à tous, amateurs éclairés ou néophytes curieux, ce spectacle convient également aux enfants qui pourront ainsi découvrir la musique autrement. Durée 1h15
En partenariat avec la Cité Musicale Metz  
Billetterie Arsenal – tarif C de 8 à 15€

Philippe-Beau

Dimanche 15 décembre – Grand salon de l’Hôtel de Ville – Metz

COLLOQUE Innover – en partenariat avec l’Académie Nationale de Metz

9h30-12h30 : Innovation et continuité dans la vie quotidienne et sa représentation
• Madame Marie Antoinette Kuhn, historienne de l’art, Art futile, Art utile…
• Monsieur Jean Pierre Pister, professeur émérite, membre de l’Académie de Stanislas,
La transmission de la culture musicale, du gramophone aux technologies récentes
• Professeur Abdallah Ougazzaden, Directeur de Georgia Tech Lorraine,
Les innovations scientifiques et technologiques : une réponse aux grands défis sociétaux ?
14h15 -17h30 : Innovation et continuité dans la pensée
• Monsieur Francis Colotte, enseignant chercheur à l’Université de Luxembourg, chroniqueur culturel, La littérature, comme paradigme d’innovation et de transmission. Enjeux et perspectives d’un processus plurimillénaire
• Monsieur Raymond Oliger, vice-président de l’Académie nationale de Metz,
La philosophie : à nouveau contexte, nouvelle pensée
Invitée d’honneur : Madame le Rabbin Pauline Bebe,
Le judaïsme, une tradition d’innovation

Pauline-Bebe
20_ans