Les manifestations 2016

titre-dateslangues_langages

Par  une programmation culturelle et artistique, attachée aux rencontres interculturelles et à la convivialité, l’association JECJ-Lorraine poursuit son travail didactique, pédagogique et engagé en vue d’inscrire dans la cité un dialogue humain, éclairé, ouvert au monde et aux autres.

Les années précédentes, des sujets passionnants ont sensibilisé plus de 20000 participants par édition. Nos programmes ont permis d’explorer, et parfois d’approfondir, les voies constitutives de notre civilisation et porteuses d’avenir.  Dans un univers bouleversé, le thème de l’année, Langues et langages en dialogue déploie une programmation en hommage à ce qui fait la spécificité humaine : l’art de s’exprimer, de comprendre, d’entendre, de se rétracter lorsque cela est nécessaire, de suivre les mouvements du cœur et de la pensée et, surtout, de créer. Grâce à des partenariats divers favorisant un brassage des publics, nos manifestations variées et étalées sur quatre mois, de fin août à décembre, présenteront des concerts, des conférences, des films, un colloque, un congrès, des expositions, comme autant de possibilités de se retrouver, d’échanger et de faire jaillir de soi la parole, la langue, le langage, le dialogue et le verbe qui fait exister.

A nos côtés : Claude HAGEGE, Valère NOVARINA, Mikhail RUDY, Zwy MILSHTEIN et de nombreux autres éminents artistes et savants seront les passeurs des dialogues qui restaurent les liens et instaurent la pensée

Mardi 30 août 17h30

Mardi 30 août 17h30 

Lancement officiel des j.e.c.j.-lorraine

Archives Municipales, Cloître des RécolletsZwy-Milshtein

Vernissage en musique de l’exposition Tracés en écho en présence des artistes Zwy Milshtein, Michel D’Anastasio, Latifa Bermès, Yolaine Carlier, suivi du verre de l’amitié et d’un temps de convivialité.

Du 29 août au 7 octobre

Exposition

Du 29 août au 7 octobre

 Archives Municipales, Cloître des Récollets

Exposition plurielle Tracés en écho

en partenariat avec la Ville de Metz – Archives Municipales, Cloître des Récollets
Des écritures à la calligraphie, des arts plastiques à la peinture,  des éditions du passé aux échos du présent, l’exposition Tracés en écho propose quelques points de vue divers sur l’art de transcrire le monde.
Échos proches ou lointains, en résonance avec  des imprimés hébraïques messins anciens, les œuvres du peintre Zwy MILSHTEIN, du calligraphe Michel D’ANASTASIO, des plasticiennes Latifa BERMÈS et Yolaine CARLIER, invitent le spectateur à un dialogue qui évoque les traces du passé pour imaginer les tracés de l’avenir

Kafka

Mardi 30 août

Mardi 30 août 

Archives Municipales, Cloître des Récollets

17h30 Vernissage en musique de l’exposition Tracés en écho et lancement régional des JECJ-Lorraine

Vernissage officiel de l’exposition Tracés en écho, en présence des artistes  Zwy Milshtein, Michel D’Anastasio, Latifa Bermès, Yolaine Carlier, suivi du verre de l’amitié et d’un temps de convivialité.

Dimanche 4 septembre

Dimanche 4 septembre

corneJournées Européennes de la Culture Juive – Lorraine

(Entrée libre sur réservation)

Opéra – Théâtre Metz Métropole 

Animations ponctuées de rencontres conviviales

14h00  Le Yiddish : Histoire d’une langue errante – Conférence de Jean Baumgarten

Naissance et évolutions d’une langue singulière et plurielle Dans le cadre des JECJ-Lorraine 2016, consacrées aux « Langues et langages en dialogue », la présentation du Yiddish. Une langue foisonnante, amusante,  qui au destin le plus tragique répond par une salve à la vie

15h15  S’brent ! Ça brûle ! 

Spectacle théâtral en langue Yiddish surtitres en français
de Cholem ALEIKHEM, avec  Rafaël GOLDWASSER, mis en scène par Philippe DANAN.
Dans S’Brent ! Rafaël GOLDWASSER présente trois monologues de l’écrivain populaire Cholem ALEIKHEM, auteur –entre autres- de Tevié le laitier, plus connu sous le titre : « Un Violon sur le toit ». L’écrivain humoriste excelle dans la peinture de la vie du « Shtettl », les bourgades juives. Les trois monologues plongent le spectateur dans la réalité tragi-comique du quotidien d’un monde révolu et pourtant infiniment présent

S’brent-!-Ça-brûle

Dimanche 4 septembre

cabaret-klezmerPhoto-Cabaret-Klezmer

Dimanche 4 septembre

Avec : Chant: Marie OSSAGANTSIA;

Clarinette: Christelle Guichoux ;
Accordéon: Nicolas Arnoult ;
Piano: Vincent HouplonQuatre musiciens, une clarinettiste, un accordéoniste, un pianiste et une chanteuse, nous convient à un voyage imaginaire, celui du musicien klezmer Jacob, né sur les bords de la Mer Noire.  Ils une histoire du klezmer et du jazz, musiques à travers lesquelles seront évoqués les rencontres de Jacob, ses joies, ses peines, ses amours, ses espoirs. Par la voix de Jacob, c’est non seulement la voix du peuple juif ashkénaze contraint à l’exil que nous entendrons, mais aussi celle de tous ceux qui entendent rester debout et vivants face à l’adversité et aux violences de ce monde… Toutes les violences.

6 sept au 14 oct

6 sept au 5 oct

Exposition

(Entrée libre sur réservation)l1

Tlj de 14h à 18h Entrée libre

Temple Neuf, 2 Place de la Comédie – Metz
Exposition, Zwy Milshtein 

 » Dessine-moi des vies…« 

Dans l’univers foisonnant de Milshtein ce ne sont pas des visages ou des corps qui se donnent à voir, mais des vies qui se racontent. Avec humour, tendresse et générosité, Milshtein crée « une cosmogonie grouillante et frémissante ; tout un réseau de personnages, une foule bigarrée, saturée de petits hommes hybrides». Poétique, sarcastique, tendre, nomade et pourtant maîtrisé,  le trait de l’artiste trace des vies vibrantes et vraies : à bien les regarder, on les entend parler…

expo_recollet_3

Mardi 6 septembre

Mardi 6 septembre

17h • Vernissage de l’exposition, précédé par un concert d’orgue de Robert SIGWALT. JECJ-Lorraine en partenariat avec l’association presbytérale du Temple Neuf

20h • Opéra-Théâtre Metz-Métropole

Spectacle Seul en scène humoristique Michaël Hirsch dans Pourquoi ?

De la petite enfance au troisième âge, Michaël Hirsch suit le parcours d’un personnage qui s’interroge en permanence sur le monde qui l’entoure : comment trouver le sens de la vie ? L’amour ? Le sommeil ? Et dans quel ordre ? Ce seul en scène nous convie à un réjouissant voyage existentiel d’où émane une subtile impertinence. On y découvre une attachante galerie de portraits drôles, tendres, et décalés. Michaël Hirsch jongle avec les mots et nous entraîne dans son univers insolite où le rire et la dérision côtoient l’imaginaire et la poésie. Spectacle humoristique, qui explore les saveurs de la langue pour faire jaillir le rire et libérer la pensée.
Textes de Michaël Hirsch et Yvan Calberac (Edition les Cygnes). Mise en scène Yvan Calberac.

Spectacle humoristique, qui explore les saveurs de la langue pour faire jaillir le rire et libérer la pensée

«Un voyage poétique émouvant et drôle. » Télérama. « Fraîcheur, poésie et intelligence. Michaël Hirsch, jeune pousse de tout juste 26 ans sait allier finesse et élégance dans la rafale de questions qu’il se pose et dont il amuse le public». L’Express.fr. «Si vous aimez l’humour humaniste et si vous avez le goût des mots, Michaël Hirsch vous séduira». Le Monde.fr
Billetterie Fnac et JECJ-Lorraine : €15 tarif réduit €12
JECJ-Lorraine en partenariat avec Metz Métropole et la CELCA

hirsch

6 au 8 sept

6 au 8 sept

Congrès national des JECPJ-France. Au carrefour du partage culturel et de l’avenir

en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication, la Ville de Metz et la Région Grand Est

Conférences, visites guidées et rencontres
Congrès des JECPJ-France, association qui promeut la connaissance par le partage culturel et initie les itinéraires culturels européens sur les traces du patrimoine Juif.
Sous le signe des « Langues et langages en dialogue », le congrès des JECPJ-France s’inscrit naturellement à Metz, au carrefour d’une Europe à construire ; Metz, ville d’art et d’histoire, propre à relier le passé à l’avenir.

Conférences, visites guidées et rencontres, etc. Public intéressé entrée libre, sur réservation : assoc.jecj.lorraine@gmail.com
L’association JECPJ-France promeut la connaissance par le partage culturel et initie les itinéraires culturels européens sur les traces du patrimoine Juif.  Sous le signe des « Langues et langages en dialogue », thème des manifestations JECPJ 2016, ce congrès vient s’inscrire naturellement à Metz, au carrefour d’une Europe à construire, dans une ville d’art et d’histoire, propre à relier le passé à l’avenir.

JECJ-Lorraine et JECPJ-France en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication – la Ville de Metz – la Région Grand Est 

6 sept au 14 oct

Exposition,-Zwy-Milshtein

6 sept au 5 oct

Tlj de 14h à 18h Entrée libre

Temple Neuf, 2 Place de la Comédie – Metz


Exposition
Zwy Milshtein 

 » Dessine-moi des vies…« 

Dans l’univers foisonnant de Milshtein ce ne sont pas des visages ou des corps qui se donnent à voir, mais des vies qui se racontent. Avec humour, tendresse et générosité, Milshtein crée « une cosmogonie grouillante et frémissante ; tout un réseau de personnages, une foule bigarrée, saturée de petits hommes hybrides». Poétique, sarcastique, tendre, nomade et pourtant maîtrisé,  le trait de l’artiste trace des vies vibrantes et vraies : à bien les regarder, on les entend parler…

Mercredi 7 septembre

Mercredi 7 septembre

19h Grand Salon de l’Hôtel-de-Ville – Metz 

(Tout public, entrée libre)

Conférence « De la diversité des langues » par le Professeur Claude Hagège

Parlant une cinquantaine de langues, le Professeur Claude HAGEGE a produit une œuvre incontournable qui témoigne de la créativité des langues, de leurs richesses et de l’importance de la diversité linguistique. Selon les estimations, on compte, dans le monde contemporain, entre cinq mille et sept mille langues différentes, hormis les dialectes. Etroitement liées à l’histoire, notamment à l’histoire européenne, les judéo-langues constituent un exemple passionnant d’une approche pluridisciplinaire vivante de l’esprtit humain. Ces langues temoignent de l’originalité de l’Europe, caractérisée par une ouverture permanente à la diversité. Comment préserver ce destin d’une multiplicité créative
et assumée ?

 

Claude_Hagege

7 au 20 septembre

7 au 8 sept

Librairie Hisler BD

rue Ambroise Thomas – Metz (Tout public, entrée libre)
Exposition

« Mus, Maus, Mouse » autour d’Art Spiegelman.

D’une portée considérable, l’œuvre d’Art Spiegelman a orienté le travail de nombreux artistes, qui lui rendent ici un hommage inspiré.

Mus-Mouse-Maus-1

Jeudi 8 septembre

Jeudi 8 septembre 18h

Vernissage de l’exposition, suivi du verre de l’amitié 

Concert Chorale Chalom à 20 h
Vernissage de l’exposition, suivi du verre de l’amitié à la Librairie Hisler BD
D’une portée considérable, l’œuvre d’Art Spiegelman a orienté le travail de nombreux artistes, qui lui rendent ici un hommage inspiré.


« Mus, Maus, Mouse »
autour d’Art Spiegelman

Art_Spiegelman

Samedi 17 septembre

Samedi 17 septembre

Journées du Patrimoine européen. Archives Municipales, Cloître des Récollets. Atelier de calligraphique hébraïque : Le nom des lettres et la beauté du trait  animé par Michel D’ANASTASIO – JECJ-Lorraine

– Atelier de calligraphie : Des langues et des signes à tracer sur tablettes d’argile (pictogrammes, cunéiformes, alphabets)animé par Moustapha MEBARKI, Association Cultures 21

l3

Dimanche 18 septembre

Dimanche 18 septembre 10h à 18h  

(Tout public, entrée libre)

Journées européennes du Patrimoine national 

Journée portes ouvertes

Communauté Israélite, 39 rue Elie Bloch, Metz 

Accueil – Visites guidées – Spectacles – Animations – Livres – Conférence
Dans le cadre des JECJ-Lorraine 2016,  « Langues et langages en dialogue », spectacles musicaux, animations et visites guidées. Accueil  personnalisé – Stands de Livres – Visites guidées >

Toute la journée, de 10h à 17h30  

Spectacles – Animations – Conférence 

> voir ci-dessous

Atelier de calligraphie hébraïque : Les lettres hébraïques ont un nom – animé par Michel D’ANASTASIO > matin et après-midi. Dérivé de l’idéogramme, le tracé de la lettre hébraïque révèle des aspects de son caractère spécifique. La lettre hébraïque possède un nom, une valeur numérique et même des fonctions spécifiques, que l’esthétique de la calligraphie magnifie.


Animation autour de la calligraphie :
Voyage graphique sur argile de la Mésopotamie à la Méditerranée – animé par Moustapha MEBARKI, Association Cultures 21> 13h-17h
L’histoire des échanges humains se lit aussi dans les signes graphiques : pictogrammes, cunéiformes et autres alphabets, qui viennent consigner le langage. L’association Cultures 21 invite le visiteur à parcourir ce voyage des civilisations.

Spectacle musical : Tangele – Tango yiddish et Jazz Manouche, avec Lloica CZACKIS, chant ; Julien PITANCIER, violon, Marcel LOEFFLER, accordéon > matinée 11h, après midi 17h. Spectacle musical, qui porte l’énergie des migrations et la jubilation des rencontres. Lloica Czackis, chanteuse argentine et le grand accordéoniste Marcel Loeffler, proposent un programme captivant, allant du jazz yiddish aux accents manouche au tango argentin traditionnel, en passant par le tango yiddish.
Le trio s’est produit avec succès en Europe.

Conférence – Débat  De la langue de la Bible à la langue de Babel, par M. Bruno FISZON, Grand Rabbin de la Moselle > 14h30
Au sein d’une langue qui dit la Création, donne la parole aux prophètes et appelle à la liberté,  la parabole de Babel constitue une mise en garde – toujours actuelle- contre la tentation totalitaire.

ana1

Lloica-Czackis-brun-(3)

Mercredi 19 octobre

Mercredi 19 octobre

Espace BMK, théâtre universitaire – Ile du Saulcy – METZ

Homo Automaticus– Le Monologue d’Adramelech

de Valère NOVARINA,

Spectacle théâtral en français et allemand sur-titré traduit, mis en scène et joué par Leopold VON VERSCHUER « Quand Adramélech prend la parole, c’est pour dire, jusqu’au bout du souffle. Leopold von Verschuer navigue avec virtuosité sur ce flot langagier. Il offre au texte sa réjouissante inventivité, en révèle l’architecture fuguée, allant jusqu’au vertige sonore, et fête, chante, danse les fragments de vies et d’histoires si drôles de cette indomptable mosaïque. Ce monologue, écrit comme une petite île enchâssée dans l’œuvre fleuve du « Babil des classes dangereuses », précipité de revendications existentielles, devient entre ses mains « Homo Automaticus » : un labyrinthe fou et follement comique de paroles propulsées de main de maître.
Sa brillante performance d’acteur a été particulièrement saluée par la critique.
Von Verschuer réussit une grande chose : le transfert même de la force phonétique de l’original français (…) il redonne la foi dans la qualité physique d’un théâtre d’acteur que l’on croyait perdue. (Die Welt, Berlin 2014).

PRIX DU PUBLIC du Festival d’écriture dramatique contemporaine PRIMEURS Sarrebruck/Forbach 2014 –

MENTION SPECIALE du jury du Thespis Festival International de Monodrame Kiel 2014.

Homo-Automaticus---Le-Monologue-d’Adramelech

Jeudi 20 octobre

Jeudi 20 octobre 20h    

Espace BMK, théâtre universitaire – Ile du Saulcy – METZ
Lecture théâtrale en musique

« Lumieres du corps »

Textes de Valère Novarina
Lecture par Pascal Omhovère. Musique Quatuor Mélodia

En rapport avec le thème des JECJ, Langues et langages en dialogue, et en lien avec l’exposition Valère Novarina à la Bibliothèque universitaire, un dialogue entre le texte, la dramaturgie et la musique. Lecture théâtrale en musique : Lumières du corps, recueil de pensées de Valère NOVARINA, lecture Pascal OMHOVERE, Musiques choisies, interprétées par les musiciens du Quatuor Mélodia :
Carole Bruère, Philippe Bruère, Klara Nagy et Alexandre Thibault.

melodia

« Langage et musique s’intervertissent, dialoguent, se prolongent et viennent libérer par leurs jeux d’ondes, leurs jeux d’ombres, ce que l’on croyait avoir saisi, arraisonné. Langage et musique ouvrent un corps creux, en méandres, en galeries. Parfois, la musique semble en avance, parfois c’est le drame. La musique prend la parole. Une aimantation a lieu entre les choses. Un mouvement amoureux. Les syllabes s’attirent et gravitent. « L’esprit respire », la pensée est un rythme». Réservation : assoc.jecj.lorraine@gmail.com

Dimanche 23 octobre

Dimanche 23 octobre 16h   

Arsenal – Salle de l’Esplanade Concert

« Chants pour la Paix »

Concert plurilingue donné par l’Ensemble Brauer & Meiri, de Vienne et
la Scola Metensis de Metz
Citoyens du monde, Timna Brauer et Elias Meiri tracent des itinéraires enchanteurs pour mettre en lumière la richesse d’un patrimoine universel, qui regroupe des influences diverses pour exprimer une même quête de beauté et de paix. Leur répertoire reflète le patrimoine culturel de la tradition juive, où l´araméen se mêle à l´hébreu, où le judéo-yéménite côtoie le yiddish. Membre de la chorale israëlo-palestinienne en tournée au début des années 2000, Timna nous fera vibrer au son des « chants pour la paix » lors d’un concert unique, spécialement conçu pour Metz, conviant à ses côtés l’excellente formation de la Scola Metensis, dirigée par Marie- Reine Démollière. A une ou plusieurs voix, en dialogue dans des langues anciennes, cette rencontre prestigieuse nous fera voyager vers un univers musical exigeant et coloré, mêlant à la joie et à la sérénité des tonalités graves et solennelles qui nous bouleversent, puis nous font espérer. Dans un monde ébranlé, c’est un rayon de lumière, un langage d’amour et de paix pour un moment hors du temps. Un rendez-vous des JECJ-Lorraine 2016 à ne surtout pas manquer. Billetterie Arsenal
En partenariat avec le Forum Culturel Autrichien

23-octobre
scola-metensis

13 octobre au 7 novembre

Exposition Zwy Milshtein « Dessine-moi l’Histoire… » 

zwy-expo-porte-des-allemandsL’exposition met en lumière la vigueur et l’originalité de la dimension historique dans l’œuvre d’un artiste d’exception. Un miroir de l’histoire ? Oui et non ! En tous cas, pas seulement… Après une introduction fulgurante, voici le dernier volet d’un déploiement artistique qui, dans l’unité d’un style, conjugue plusieurs registres, comme autant de sources d’énergie, ou de moteurs qui traduisent la vision en mouvement de Zwy Milshtein. Si les vies dialoguent et se superposent, l’histoire explose.

Peintre de la mémoire et figure incarnée du juif errant, Milshtein a un parcours qui traverse l’histoire du XXe siècle. Grave et léger, tragique et comique, nostalgique et ironique, le style Milshtein fait son chemin dans l’indécidable, là où le spectateur peut découvrir un visage caché, un détail décalé, un clin d’œil espiègle ; autant de détournements qui invitent à regarder la peinture et les dessins comme des voies d’une liberté à réinventer. Une exposition percutante, tissée d’instants d’histoire et de vie, saisis d’un trait vif, et présentée dans un endroit magique.
13 octobre 17h30 – Vernissage de l’exposition

Porte des Allemands. Jours/horaires d’ouverture ? – Tout public – Entrée libre

13 octobre 17h30 – Vernissage de l’exposition

invitation

Jeudi 24 novembre

Jeudi 24 novembre 20h

Arsenal Ciné-Concert 

Hommage à Chagall – La Couleur des Sons

Mikhaïl Rudy Les compositeurs de l’Opéra de Paris, de Gluck à Ravel Synesthésie lyrique et poétique « Il en est de la poésie comme de la peinture », écrivait Horace. Une doctrine que le soliste Mikhaïl Rudy fait sienne à son tour pour évoquer les liens étroits qui unissent musique et arts visuels dans l’œuvre du peintre Marc Chagall. En effet, pour habiller le plafond de l’Opéra Garnier, 220m2, inaugurés en 1964, Chagall choisit d’y représenter les œuvres emblématiques de ses quatorze compositeurs de prédilection. Explosions de couleurs, foisonnements de fleurs, d’instruments de musique et de détails : l’œuvre de Chagall résonne aux oreilles du pianiste. Pour donner à voir autant qu’à entendre, il décide de créer un film où les personnages (Orphée et Eurydice, Tristan et Iseult) s’animent pour accompagner son nouveau récital. La collaboration de la famille Chagall lui a d’ailleurs permis l’utilisation de nombreuses esquisses inédites. Une œuvre double, à la fois lyrique et narrative, qui bouleverse le sens et ravit l’esprit. 1ère partie : Brahms – Prokofiev – 2e partie Glück, Mozart, Wagner-Liszt, Debussy, Ravel .

Billetterie Arsenal

Samedi 26 novembre

Samedi 26 novembre 18h30

Arsenal  – Metz Concert performance :

Les couleurs du Quatuor pour la fin du Temps 

avec l’Ensemble K et l’artiste plasticien Jean-Christophe ROELENS

Olivier_Messiaen_1930En 1941, Olivier Messiaen crée le Quatuor pour la fin du Temps devant les prisonniers du stalag 8 à Görlitz, en Silésie. S’inspirant des hallucinations colorées provoquées par les conditions de privation extrême, il compose une pièce dont le sujet est la couleur même. Dès lors, son langage musical sera hanté par la synopsie…et les chants d’oiseaux qu’il introduit pour la première fois dans ce quatuor.

Pour donner à voir ce phénomène sur scène, le plasticien Jean-Christophe Roelens propose à l’Ensemble K qui aime bousculer la forme traditionnelle du concert en la confrontant à d’autres formes d’art – de mener un travail sur les correspondances entre sons et couleurs établies par Olivier Messiaen dans son Traité de rythme, de couleur et d’ornithologie. Présenté dans son intégralité pour la première fois,le résultat de ce projet pour le moins ambitieux révélera 24 rouleaux de tapisserie représentant les visions de Messiaen. Déroulés simultanément à la musique du quatuor, ils promettent une expérience sensorielle.

Billetterie Arsenal.

quatuor2
carre_k_23avril

13 octobre au 7 novembre

Exposition Zwy Milshtein « Dessine-moi l’Histoire… » 

13 octobre au 7 novembre

Mardi au dimanche 14-19h – Tout public – Entrée libre

L’exposition met en lumière la vigueur et l’originalité de la dimension historique dans l’œuvre d’un artiste d’exception. Un miroir de l’histoire ? Oui et non ! En tous cas, pas seulement… Après une introduction fulgurante, voici le dernier volet d’un déploiement artistique qui, dans l’unité d’un style, conjugue plusieurs registres, comme autant de sources d’énergie, ou de moteurs qui traduisent la vision en mouvement de Zwy Milshtein. Si les vies dialoguent et se superposent, l’histoire explose. Peintre de la mémoire et figure incarnée du juif errant, Milshtein a un parcours qui traverse l’histoire du XXe siècle. Grave et léger, tragique et comique, nostalgique et ironique, le style Milshtein fait son chemin dans l’indécidable, là où le spectateur peut découvrir un visage caché, un détail décalé, un clin d’œil espiègle ; autant de détournements qui invitent à regarder la peinture et les dessins comme des voies d’une liberté à réinventer. Une exposition percutante, tissée d’instants d’histoire et de vie, saisis d’un trait vif, et présentée dans un endroit magique.

13 octobre 17h30 – Vernissage de l’exposition

Mercredi 9 novembre au Jeudi 1er décembre

Mercredi 9 novembre au Jeudi 1er décembre

Cinéma Marlymages Marly  

Judaïsme et septième art – un certain regard 

cinema

Mercredi 9 novembre 2016 à 20H30 

D’UNE SEULE VOIX de Xavier de Lauzanne

Israéliens et Palestiniens, juifs, chrétiens et musulmans, ils sont avant tout musiciens. Partant du constat qu’il est maintenant impossible pour eux de se rencontrer en Israël ou dans les Territoires Palestiniens, le français Jean-Yves Labat de Rossi, va les chercher chez eux, de part et d’autre du mur, pour les inviter à une tournée surprenante qui les réunira en France pendant trois semaines. Un pari audacieux qui se révèle rapidement risqué. Dès le début de la tournée, les rivalités apparaissent inévitablement. Sur scène, c’est un triomphe alors que dans les coulisses, le ton monte… Passionné par l’image, Xavier de Lauzanne réalise, en 1999 au Vietnam, son premier film documentaire «Retour sur la RC4». Profondément touché par les personnages qu’il a croisés dans ses voyages, il se lance  officiellement dans la réalisation de films documentaires engagés, indépendants. De 2002 à 2005, il signe plusieurs reportages et documentaires. Dès 2004, il développe un projet de long métrage : «D’une seule voix». Sorti en novembre 2009, le film obtient le prix du meilleur documentaire aux festivals internationaux de Palm Beach et de Houston aux USA, le Grand Prix au Festival du film d’éducation d’Évreux, le Prix Art et Culture au Festival international du scoop et du journalisme d’Angers et le prix « Autrement vu des cinémas Nord-Pas-de-Calais » au FIGRA du Touquet.

f1

Mercredi 16 novembre 2016 à 16H30 

CHELLI d’Asaf Korman
(Titre original : At li Layla « Tu es nuit, pour moi »)  Asaf Korman
Chelli et Gabby sont soeurs et s’aiment follement. Chelli s’occupe seule de Gabby qui est handicapée mentale. L’arrivée d’un homme – Zohar – dans la vie de Chelli fait naître un trio singulier, où les frontières entre protection, sacrifice et amour vont être brisées.
Asaf Korman est né en Israël en 1982 de parents acteurs. A l’âge de dix-huit ans, il réalise un premier court-métrage bien accueilli par la critique. Il a suivi des études de cinéma à la «Camera Obscura», école d’art à Tel-Aviv, puis à la nouvelle école innovante «Minshar for Art – School and Center». Reconnu pour ses talents de monteur, Asaf Korman a collaboré avec de nombreux artistes israéliens pour une filmographie importante, avant de revenir à la réalisation en passant par la composition musicale et l’écriture cinématographique.

f2

Jeudi 17 novembre 2016 à 20H30  

POETIQUE DU CERVEAU de Nurith Aviv
Dans son film Poétique du Cerveau, Nurith Aviv tisse des liens entre récits biographiques et récits sur le biologique. A partir de photographies issues de ses archives personnelles, des souvenirs et des réflexions que ces images éveillent en elle, la cinéaste va à la rencontre de chercheurs en neurosciences pour évoquer avec eux des sujets tels que la mémoire, les neurones miroirs, le bilinguisme, la lecture, l’odeur, ou encore les traces de l’expérience.

Première femme à être reconnue comme directrice de la photographie par le CNC, Nurith Aviv a fait l’image d’une centaine de films, dont ceux d’Agnès Varda, d’Amos GitaÏ, Jacques Doillon et d’autres. Parallèlement à son enseignement dans des écoles de cinéma en France, en Allemagne et en Israël, elle poursuit un œuvre documentaire exigeante et unanimement saluée pour sa capacité de pénétration et son originalité. Plusieurs rétrospectives et des prix divers confirment la reconnaissance méritée de ses douze films, considérés comme des révélations.

f3

Mercredi 23 novembre 2016 à 20H30 

judaisme-et-7eme-artLA DERIVE DE L’ATLANTIC de Michel Daeron
Le rêve brisé de 1880 réfugiés juifs réussissant à fuir l’Europe nazie par le Danube. Mais, après une errance de trois mois sur la Mer Noire et la Méditerranée à bord de l’Atlantic, navire épave, ils seront déportés par les Britanniques dans l’Océan Indien et incarcérés 5 ans dans une prison napoléonienne de l’Ile Maurice.
Né à Paris en 1957 d’une mère originaire des Antilles et d’un père français, Michel Daeron est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble en 1981. D’abord chef-caméraman de Crear-Céris en 1985, c’est en 1989, qu’il tourne son premier long métrage documentaire, décrivant la lutte des kanaks en Nouvelle-Calédonie. Depuis il a réalisé de nombreux documentaires historiques dont Moruroa, et La Chaconne d’Auschwitz
Rencontre – débat avec le réalisateur : Michel Daëron
en présence de M. l’Ambassadeur de l’Ile Maurice en France (sous réserve)

f4

Jeudi 1er décembre 2016 à 20H30  

L’HISTOIRE DE L’AMOUR de Radu Mihaileanu
New York, de nos jours, Léo, un vieux juif polonais immigré, espiègle et drôle, vit dans le souvenir de « la femme la plus aimée au monde », le grand amour de sa vie. A l’autre bout de la ville, Alma, dans la fougue d’une adolescence pleine de passion, découvre l’amour pour la première fois. Rien ne semble lier Leo à Alma. Et pourtant… De la Pologne des années 30 à Central Park aujourd’hui, le manuscrit d’un livre, « L’Histoire de l’Amour », va voyager à travers le temps et les continents pour unir leurs destinées.
Fils du journaliste juif, Mordechaï Buchman, Radu Mihaileanu quitte la Roumanie en 1980 pour fuir la dictature de Ceaucescu. Sorti en 1993, son premier long métrage, Trahir, conte les démêlés d’un poète roumain dissident avec le régime stalinien. Avec son deuxième opus, Train de vie, primé à Venise et à Sundance, le cinéaste accède à la reconnaissance internationale. Les thèmes chers au cinéaste – l’exil, l’identité – sont au cœur de son troisième film, Va, vis et deviens, qui lui permet de remporter le César du meilleur scénario en 2006. En 2011, Radu Mihaileanu sort La Source des femmes. Ce film est en sélection officielle au festival de Cannes 2011.

histoire

Dimanche 13 novembre

Dimanche 13 novembre 9h30-18h

Hôtel de Ville – Metz

Colloque Langues et langages en dialogue

Grand colloque annuel en partenariat avec l’Académie Nationale de Metz

La langue que l’on parle construit l’univers dans lequel l’on vit son rapport au monde et aux autres. C’est à la fois un pont et une barrière entre cultures et civilisations, selon les circonstances historiques et selon la vision du monde dominante dans le groupe de ses locuteurs. C’est ce que montre bien l’histoire des langues juives, mais aussi l’histoire linguistique si riche de notre région, et c’est aussi ce qu’explorent les thèmes développés dans le cadre de ce colloque.

Matin : Langue et identité

Philippe Walter, professeur émérite à l’université Stendhal de Grenoble, membre de l’Académie Nationale de Metz : Naissance du français et de l’allemand. Réflexions linguistiques sur les Serments de Strasbourg, 843.

Désirée Mayer, professeur honoraire, présidente JECPJ-France, membre de l’Académie Nationale de Metz : La (re)naissance de l’hébreu comme langue d’usage.

Jean Bernard Lang, docteur en histoire, membre de l’Académie Nationale de Metz :

Langue et identité nationale : la ligne de contact roman / germanique et le cas des Balkans.

Après-midi : Langue et société

Freddy Raphaël, professeur émérite et ancien directeur de la faculté des sciences sociales de l’université Marc Bloch de Strasbourg : Le judéo alsacien (jeddich-daitch) entre séparation et intégration.

Pr Gérard Nauroy, professeur émérite à l’université de Lorraine, président honoraire de l’Académie Nationale de Metz : Lingua latina etiamnunc docenda est ? Y a-t-il encore une place pour le latin dans notre monde moderne ?

Frank Colotte, enseignant chercheur à l’université de Luxembourg, chroniqueur culturel de presse et de radio : Multilinguisme au Luxembourg : nouvelles approches sociolinguistiques.

Verre de l’amitié à l’issue du colloque.

l5